La Révocation de l'édit de Nantes ou les faiblesses d'un état Livre électronique


La Révocation de l'édit de Nantes ou les faiblesses d'un état - Philippe Joutard pdf epub

PRIX: GRATUIT

INFORMATION

LANGUE: FRANÇAIS
L'HISTOIRE: 01/03/2018
ÉCRIVAINE/ÉCRIVAIN: Philippe Joutard
ISBN: 978-2-07-276537-7
FORMAT: PDF EPUB MOBI TXT
TAILLE DU FICHIER: 6,49

EXPLICATION:

Le mercredi 17 octobre 1685 est un jour parfaitement ordinaire. Louis XIV, qui réside à Fontainebleau, chasse le matin, assiste le soir à une comédie, et dans l'intervalle signe l'édit révoquant l'édit de Nantes, régissant depuis 1598 les rapports entre catholiques et protestants. Très vite apparurent les conséquences désastreuses, tant intérieures qu'internationales, de cette volonté d'éradiquer la religion réformée. Contemporains puis historiens se sont interrogés sur les circonstances et les responsabilités de la décision. Le parti ici pris par Philippe Joutard est celui du temps long : l'importance de l'édit de Fontainebleau tient autant dans les violences de sa première application que dans sa longévité active. Comment expliquer l'incapacité de "révoquer la Révocation" en plein siècle des Lumières, avec des dirigeants souvent indifférents en matière religieuse ? Cette permanence, malgré les preuves de son inefficacité, crée une véritable "culture de la Révocation" qui est facteur d'intolérance et marque durablement l'histoire de notre pays. Au-delà de l'émancipation civile des protestants par la Révolution, les résonances de l'événement, dont la mémoire était encore vivante au XIX ? siècle, alimenteront le combat républicain pour la laïcité.

.... L'édit de Nantes, émis part Henri IV le 13 avril 1598 au château des ducs de Bretagne, reconnaissait la liberté de culte pour les protestants de France, les huguenots Le roi croyait ainsi, à l'exemple de l'empereur romain Constantin (qui régna de 306 à 337) réaliser l'unité de l'Église et de l'État ... La révocation de l'Édit de Nantes (1685) - Le Point ... . La révocation de l'Édit de Nantes est considérée comme la plus lourde erreur de Louis XIV. Elle amorce une fin de règne difficile en appauvrissant le royaume et en suscitant à ses frontières des ennemis acharnés. Elle abaisse aussi la parole royale en signifiant qu'un souverain peut révoquer un... • L'Edit de Nantes et sa révocation, histoire d'une intolérance, le Seuil,1985, Paris. C'est ... Édit de Nantes — Wikipédia ... . Elle amorce une fin de règne difficile en appauvrissant le royaume et en suscitant à ses frontières des ennemis acharnés. Elle abaisse aussi la parole royale en signifiant qu'un souverain peut révoquer un... • L'Edit de Nantes et sa révocation, histoire d'une intolérance, le Seuil,1985, Paris. C'est un ouvrage qui a eu un grand retentissement médiatique, et Elle veut essayer de comprendre lesmécanismes qui ont poussé Louis XIV à abolir un édit, chose inédite dans la pratique du droit à l'époque. l'édit de Nantes. La politique royale est approuvée par le clergé et par la très grande majorité des révoque l'édit de Nantes par l'édit de Fontainebleau (18 octobre 1685) qui rétablit l'unité religieuse du une existence légale aux protestants par l'édit du 17 novembre 1787, qui leur accorde l'état civil. Édit de Fontainebleau : révocation de l'édit de Nantes © Archives Nationales. Le recours à la violence (dès 1681 en Poitou) va contraindre les protestants à abjurer. Terrorisés par les atrocités des dragonnades déclenchées à partir de mai 1685 en Béarn, puis Languedoc, Dauphiné, Aunis... SÉQUENCE 2 - BICENTENAIRE BCGE Dans le cadre de son bicentenaire, la banque a réalisé un film historique baptisé 1816-2016, 200 ans d'histoire bancaire... S'il est une décision politique qui passe pour avoir eu des conséquences économiques graves, c'est bien la révocation de l'édit de Nantes ; des L'événement a une portée internationale depuis longtemps reconnue. Il marque la conscience européenne et la figure « légendaire » de Louis XIV. Signé le 13 avril 1598, l'édit de Nantes est un compromis imposé aux deux camps épuisés par trente ans de guerres fratricides. La Révocation, célébrée à Versailles comme un grand succès, est, en fait, la plus grande erreur politique du règne. Elle braque contre la France les États protestants... The Edict of Fontainebleau (...